Le pont Ennëus Heerma situé à Ijburg aux Pays-Bas mesure 230 mètres de long, conçu et dessiné par les architectes britanniques Nicholas GRIMSHAW & Partners

Depuis 2001, le pont Enneüs-Heerma est le premier lien que vient de mettre en service la municipalité d’Amsterdam pour joindre la zone résidentielle d’IJburg au reste de l’agglomération. Situé au sud-est d’Amsterdam, le quartier IJburg est en effet un archipel de sept îles artificielles créé dans un lac d’eau douce gagné sur la mer. Le pont marque symboliquement la transition entre l’ancien et le nouveau « land ». Loin de chercher la transparence, le bureau d’architectes anglais Nicholas GRIMSHAW a opté pour une forme largement reconnaissable. Les références au monde marin ont délibérément été recherchées : le pont évoque le squelette d’une créature marine… il rappelle à l’observateur que cette région était autrefois immergée.


les contre-fiches du pont

Les arches que les gâbles latéraux du pont ont inspiré par les pignons traditionnels des maisons amstellodamiennes longeant les canaux, alors que la structure ondulante fait référence à l’eau. L’idée de l’architecture bionique : L’aspect segmenté se base sur le squelette d’un crabe.

L’ouvrage s’apparente à un pont en bow-string continu de 230 m de longueur et de 38 m de largeur… Il peut ainsi accueillir un trafic varié et comprend plusieurs voies de circulation automobile, deux lignes de tramway, deux pistes cyclables, un passage piétonnier et plusieurs réseaux divers. Il comporte deux travées principales de 75 m de longueur et une travée centrale de 30 m de longueur.

Son aspect presque fantasmagorique est dû à l’utilisation de plusieurs arcs, qui reprennent les charges du tablier grâce à des suspentes. Les deux travées principales comportent chacune trois arcs de 20 m de hauteur : un arc central vertical et deux arcs latéraux biais, connectés entre eux à l’aide d’entretoises métalliques. Les arcs latéraux sont prolongés visuellement par deux arcs inversés ou en « ventre de poisson », situés de chaque côté de la travée centrale. Ils ont également une fonction porteuse puisqu’ils reprennent les charges de cette dernière. Ce projet architectural d’une légèreté aérienne a pu devenir réalité grâce à la haute limite d’élasticité.

le pont accueille un trafic varié
« l’épine dorsale de la crabe » – la construction suive l’exemple de la nature
de la légèreté de l’être


L’édifice fut nommé en l’hommage d’Enneüs HEERMA (né à Rijperkerk le 23 décembre 1944, décédé le 1er mars 1999 à Amsterdam), conseiller et secrétaire d’État démocrate chrétien néerlandais.