Comme autrefois – le matériel roulant de la RATP dans les Boulevards de Paris

Chaque année pendant les journées du patrimoine, la RATP met ses vieux bus encore une fois « en service » dans les rues de la capitale. Sur une route du Gare de Lyon vers le 5e arrt et au retour sur le Quai Saint Bernard, on peut les regarder, les vieux autobus des années 30 à 70. Notamment au Boulevard Saint Germain, entre les bâtiments majestueux haussmanniens c’est toujours un petit peu comme autrefois, tel que Paris est « connue » des anciens films ou des photographies de grand-père. Le bruit et l’odeur du diésel, ses intérieurs en bois et similicuir, ç’a tout du charme. Et bien sûr leur célèbres plate-formes arrière ouvertes que des générations de parisiens ont attrapée au vol …

Le dernier de ce type a circulé jusqu’au 21 janvier 1971 sur la ligne 21 (Gare St. Lazare – Pte. de Gentilly). La disparition du paysage parisien marqué la fin de toute une époque – le bus avec son plate-forme ouverte a incarné l’image de Paris. Si cher au cœur des vieux parisiens son silhouette charactéristique restera toujours présent dans la mémoire.
des générations de parisiens ont les attrapée au vol les plate-formes arrière ouvertes …
ça n’a pas changé jusqu’à nos jours, la route de la 72
ni de la direction assistée, ni d’une boîte de vitesses automatique – les machinistes ont fait du travail dur
Malgré un effort de modernisation soutenu et l’adaptation du réseau en banlieue, le trafic voyageurs des années 1961 à 1970 chute de façon constante – en dix ans, pour une augmentation de bien de 10% du kilométrage de lignes, le trafic diminue de prèsque 40% – la naissance des voies réservés