batterie faible
Moins de 72h sans voir un ordinateur (et une prise électrique), avec une utilisation un peu à peine intensive. Ne plus pouvoir accéder aux données parce que la batterie n’est pas assez performante pour me suivre trois jours de suite… ça me rappelle le Palm T3. Un autre PDA bourré de qualités (je l’aimais tellement que je l’ai encore. Euh … où ? ), mais qui ne pouvait pas s’éloigner d’une prise électrique. La prochaine recharge de mon Filofax , utilisé 7/7, 365/an, est prévue pour le 31e … Décembre.
l'anachronisme dans l'ère du numérique
D’accord, le Filofax ne fait pas téléphone, ni terminal mobile, ni console de jeu comme tous les appareils par les temps qui courent. Mais encore il n’y a pas plus rapide pour prendre un RDV (ou une note), ni pour les consulter.  Jamais de plantage, jamais de suppression accidentelle, ni d’erreur de synchronisation. Encore en fonction même si j’eus le mis sur le planche d’une hauteur de trois mètres. Et jamais en panne de batterie … Bref, je peux me passer de téléphone et d’Internet, mais à vrai dire pas du calendrier ni d’un bloc-notes.
le standard des informationes personnelles
Et puis à chaque fin d’année, avant de remplacer la recharge de mon agenda je regarde ce que j’ai fait dans l’année. Je peux aussi y coller des trucs et faire des petits dessins.
L’inconvénient c’est que c’est un peu intransportable, mais je ne note pas autant de choses dans la journée et j’arrive à le mettre à jour le soir chez moi.
... il y a le confort et le plaisir d’écrire à la main ;-)
La sensualité de la plume sur le papier ne sera jamais égalée par le meilleur des claviers… Et le bruit du crayon de papier… ou le feutre, légèrement grinçant, ou qui ‘gratte‘. Il n’y a que le bille qui ne trouve pas grâce (mais s’avère pratique). 
Et l’odeur du papier, du cuir, de l’encre…
l’odeur du papier, du cuir, de l’encre…
Un deuxième truc que j’adore, c’est le Moleskine, vous savez, le carnet d’Ernest Hemingway, de Bruce Chatwin, de Pablo Picasso … Il n’y a rien de plus pratique pour prendre des notes. Les meilleures idées, on ne les a pas devant son clavier, mais dans la rue, ou le soir dans son lit. En ce moment d’ailleurs, je devrais en laisser un sur ma table de nuit pour noter mes rêves délirants.
comme au temps jadis : un p'tit carnet et écrire au crayon ;-)
On pense et on oublie, c’est la vie. C’est la vie. Mais c’est dommage. Grâce à mon Moleskine il y a sûrement des notes qui n’auraient jamais été écrites ici.
 Et puis je peut aussi gribouiller des idées de photos, essayez de faire ça avec un dictaphone.
 Et puis le papier c’est noble quand même, on est suffisamment entouré d’écrans et de claviers.

4 thoughts on “Pourquoi j’utilise toujours mon filofax …

  1. Read the post through Google translate – nothing lost in translation, I’m sure! Beautiful!

    I also loved the pictures (especially your blog header).

    Thank you!

  2. Bravo ! Moi aussi j’utilise un filofax – j’ai un iPhone, mais comme vous, je trouve qu’il n’y a pas plus pratique que le papier pour la prise de notes et RDV.

    Super post !

    Allan

Les commentaires sont fermés.