il y a seulement cinq ans, cette grille du Pont des Arts était typiquement parisienne ; auj, c’est un mur en laiton …
Les cadenas d’amour … c’est devenu pas seulement une épidémie comme j’ai écris il y a deux ans, mais c’est partout la ville la peste entre-temps. Des certaines des ponts et des passerelles, jadis des monuments typiquement parisiens avec leurs grilles et balustrades deviennent de plus en plus aux murs en laiton. Notamment le Pont des Arts est un lieu symbolique pour les amoureux ( et, quoi qu’il en soit, itou le Pont d’Archévêché face à face la cathédrale de Notre Dame ) . Des milliers de couples y attachent un cadenas pour symboliser leur amour éternel. Il est dit que tout a commencé à Rome lorsque l’écrivain italien, Federico MOCCIA, a imaginé l’histoire d’amour de Step et Babi ( Tre metri sopra il cieloTrois mètres au-dessus du ciel en français ), qui accrochaient un cadenas à un pont au-dessus du Tiber et jetaient la clé dans le fleuve en se jurant fidélité jusqu’à l’éternité. Cette histoire romantique a inspiré de nombreux amoureux souhaitant mettre un cadenas sur un pont, une façon pour eux de sceller leur amour à tout jamais. La vérité bien sentie, pour 1 relation sur 10, cet amour bascule dans la violence … et certaines femmes se retrouvent bloquées dans un enfer duquel elles ne peuvent sortir.
l’opération Unlock a Woman a décrochée des cœurs noirs. Chaque remplace une femme victime des violence.
Quant à moi, je déteste des « rites » quand je laisse des « traçes » comme ça partout au monde. Le chassé-croisé du « symbolisme », c’est fleur bleue bien entendu, mais il y reste un arrière-goût d’une certaine façon : pourquoi serai-t-il necessaire d’enchaîner un amour ? Nous vivons pas encore au Moyen-Âge ( pour le moins aux « traditions » du monde occidental ), les rôles des femmes et hommes s’appuyent sur l’égalité … une fille n’est pas possédée par un gars, elle est libre comme lui. Si la relation est réciproque, on a vraiment besoin d’une chaine, d’une chose mécanique ? Alors, il faut en y penser. Si vous êtes vraiment amoureux fou, réussissez-vous une chambre en guise d’un cadenas niais ! ;) Les cadenas c’est rien qu’une folie et les cœurs noirs, voilà, la vie elle n’est pas si simple et romantique quelquefois … Pour libérer une femme symboliquement, vous êtes invitéz à détacher ces cadenas. En scannant le QR code, le témoignage d’une victime apparaîtra sur votre téléphone. Vous pouvez alors écouter son histoire et rendrez compte de combien il est difficile de quitter son compagnon quand on n’a pas d’endroit où aller. Le Mouvement NPNS organise une levée de fonds qui serviront à financier des hébergements d’urgence des femmes victimes de violence et de leurs enfants. Pour de plus amples informations sur l’opération actuelle, veuillez consulter le site Unlock a Woman – Ni Putes Ni Soumises It’s under my skin but out of my hands I’ll tear it apart but I won’t understand I will not accept the Greatness of Man It’s a world gone crazy Keeps Woman in Chains So Free Her So Free Her ( Woman in Chains par Tears For Fears ) Annexe le 10 avril : c’est apparemment difficile à accepter …
… évidemment l’opération de NPNS altère le romantisme …