la silhouette d’Amsterdam vue en amont d’IJ
La ville d’Amsterdam change encore sa face sur les rives d’IJ. Dès des années 1990, les anciens ports fluivals avec leurs silos et docks cédent aux immeubles de bureau et des logements – style néerlandais, un « paradis » pour les architectes. Des quartiers les plus neufs sont les terrains de Westerdok et Oude Houthaven ( vieux port du bois en français ), situé sur la rive ouest d’IJ. Jadis un port commercial en face de la vieille ville d’Amsterdam, dès des années 1980 en tournant de plus en plus vers des friches industrielles, il y était une bonne chance aux urbanistes de faire revivre les quartiers aux habitants de la ville. D’une ville vivante, moderne, jeune, attrayante aux créatifs. Il a d’une certaine façon de la branche, vivre et travailler dans un monument ou pour le moins, au bord du fleuve IJ.
Les docks au port Oude Houthaven. Les façades étaient préservées à la majorité des détails
balcon de chargement
De loin les vieux docks en briques hollandaises rouges et jaunes semblent encore en activité comme toujours. Au cours de la réutilisation comme logements et bureaux les architectes euent préservés les détails extérieurs des bâtiments, dont notamment quelques balcons de chargement, les entrées et les positiones des fenêtres. Les immeubles hébergent toujours des comptoirs et des bureaux des compagnies maritimes mais en plus ceux-là des architectes, des designers, une imprimerie, des petites entreprises artisanales. Situé sur les quais, la vue s’adresse vers les barcadères avec des emplacements pas seulement pour les chalands mais encore pour les navires nolisés et des house-boats. L’immeuble neuf s’emboîte d’une façon stylistique dans les autres et héberge un centre médical.
les anciens et nouveaux bâtiments de nos jours
D’autre part du port, vers l’IJ, se trouvent des anciens silos à grain. Celui en briques, a été construit de 1896 à 1898 et été nommé Stenen Silo ( silo en pierres en français ). Devenu un témoin industriel d’une ère d’une certaine manière d’architecture, il a été enrégistré sur la liste des patrimoines nationales en 1996. Dès 2001, le silo se sert autant que des appartements de luxe que des restaurants, tout comme le raccordement du Betonnen Silo à la droite.
Stenen Silo vue par le Oude Houthaven
les anciens silos
À la fin du quai, l’immeuble de logements simplement nommé Silodam saute aux yeux grâce à ses couleurs. A été construit par les maîtres d’œuvre MVRDV, ce bâtiment neuf de 2002 est situé cinq mètres devant le quai, justement dans l’eau du fleuve. Ces formes concises en rectangles et une coloration spectaculaire doit faire le contemplateur de penser d’un porte-conteneurs à plein.
il fait de faire penser d’un porte-conteneurs – le Silodam
En tournant vers l’Est s’ensuit l’aire de Westerdokseiland, un îlot artificiel qui sépare l’eau de Westerdok de l’IJ. Aujourd’hui, le nom « Westerdok » est usité. Comme dans toute la région vers la vieille ville, dans ce quartier les urbanistes pareillement ont pris soin d’une mélange balancée des zones de logement et commerciales.
l’ensemble du Westerdok
sur la gauche en blanc, le nouveau Palace de la Justice, toujours un chantier
Westerdok : Ni les formes ni les façades sont ennuyantes
Westerdoksplein

One thought on “Amsterdam : Le changement d’une vue fluivale

Les commentaires sont fermés.